Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Vélodyssée_vélo de route sur panneau d'affichage
Temps de lecture 6 minutes
actualité

Les Véloroutes en Nouvelle-Aquitaine

Première région de France pour le cyclotourisme, la Nouvelle-Aquitaine devrait compter 7000 km d’itinéraires cyclables en 2030 avec la mise en œuvre d’un schéma véloroutes ambitieux.

Publié le jeudi 8 septembre 2022
  • #Sport
  • #Tourisme

L’ensemble du continent européen compte 16 itinéraires Eurovélo pour un réseau de 70 000 km de voies cyclables. Dans ce tableau, la France représente le second marché européen et elle est en passe de devenir la première destination mondiale du secteur. Dans le panorama national, la Nouvelle-Aquitaine détient un fort potentiel qu'elle travaille à mettre en valeur.

La Nouvelle-Aquitaine, première destination

En visant un objectif de 7 000 km d’itinéraires cyclables à l’horizon 2030, soit 27 % du réseau cyclable national, la Nouvelle-Aquitaine est en passe de s'imposer comme la première région française en nombre de kilomètres de véloroutes. Elle arrive également en tête pour les séjours vélo programmés par les tours opérateurs sur des destinations régionales emblématiques (Cognac, Limousin, littoral Atlantique, Périgord, Pays Basque, Poitou, Pyrénées, vignobles Bordelais).

En complément d’une offre d’itinéraire et de parcours ciblant prioritairement les clientèles « itinérantes » et de « loisirs en séjours », elle dispose aussi d’un gisement de 24 millions d’usagers Néo-Aquitains, clientèle occasionnelle pour un tourisme de proximité et de découverte locale.

Grâce à ses itinéraires de Massif (Limousin, Pyrénées), la région peut également diversifier son attractivité et aller chercher les clientèles de « performeurs » plus sportifs, cibles majeures des itinéraires en Région PACA et Auvergne-Rhône-Alpes.

Les chiffres du tourisme à vélo

Aujourd’hui, le marché du tourisme à vélo représente 21 millions de Français qui pratiquent pendant leurs vacances, 90 millions de nuitées, 4,2 milliards de retombées directes, une source de tourisme de proximité, car 50 % des cyclotouristes Viennent de moins de 200 km de leur lieu de résidence, des dépenses journalières moyennes de l’ordre de 68€/personne, ce qui est 15 % de plus qu’un touriste classique, un réseau de 5 328 prestataires de services impliquées dans l’accueil de ces clientèles.

Un maillage de qualité et des services

panneaux_velodyssée_bixintx

Toutes les études faites sur la pratique du cyclotourisme mettent en évidence que le développement de la pratique dépend de deux choses essentielles :

  • L’existence d’un maillage cyclable de qualité, continu, jalonné et sécurisé. A cet effet un lien fort est constaté entre le taux d’utilisateurs de ces espaces cyclables dédiés et le linéaire de pistes et voies vertes existant ou créé par habitant. La perception des habitants sur la "cyclabilité" de leur territoire démontre que les français font du vélo là où les acteurs publics se sont donné les moyens de construire un réseau dense et de qualité ;
  • La présence de services correspondant aux différents usages, qu’il s’agisse de l’hébergement / restauration, des aires d’arrêts, de la réparation des vélos, de l’accès à la destination et de l’intermodalité train +Vélo, ou du stationnement sécurisé des vélos sur les sites. Le panel est large et indispensable pour consolider l’attractivité d’un l’itinéraire et la maximisation des retombées économiques générées par sa fréquentation.

Le schéma régional des véloroutes

vélodyssée_gironde_plage_g-bland

Pour accompagner les territoires dans le développement du tourisme à vélo, la Région a adopté en 2020 un schéma régional des véloroutes 2020-2030. Cette politique permet de structurer un maillage articulé autour des grands itinéraires européens et nationaux, vitrines incontournables du voyage à vélo en itinérance, mais aussi autour d’un grand nombre d’itinéraires « régionaux » dont la finalité est d’appuyer le développement de la pratique cyclable de loisirs, en séjours ou à la journée. L'ensemble de ces itinéraires favorise aussi la découverte des richesses de notre région par des parcours de deux, trois ou quatre jours.

Aujourd’hui, 64 % de ce schéma régional est réalisé et ouvert à la pratique. Les collectivités poursuivent leurs efforts pour densifier encore le réseau d'itinéraires. Cette ambition passe par un soutien financier régional à la réalisation de ces aménagements cyclables, portés par les départements ou les EPCI. Les travaux sur l’ensemble des voies qui traversent la région se poursuivent. Et un nouvel itinéraire devrait prochainement voir le jour. De Montluçon à Montech, la Vagabonde traversera la Creuse et la Corrèze en Nouvelle-Aquitaine.

Les grandes véloroutes de Nouvelle-Aquitaine

Des comités d’itinéraires

Pour accompagner la montée en gamme des véloroutes, des comités d’itinéraires ont été mis en place. Ils fédèrent les acteurs publics oeuvrant collectivement pour construire et développer la notoriété de ces itinéraires cyclables majeurs, sur le marché français et européen.

Ces comités d’itinéraires sont un moyen, pour les acteurs et partenaires locaux, de mettre en commun objectifs et stratégies, financements et moyens humains, afin de construire et de promouvoir la pratique cyclable sur leur territoire.

Forte de deux routes EuroVélo (Vélodyssée et Scandibérique), de treize itinéraires nationaux, et de vingt-sept axes régionaux, la Nouvelle-Aquitaine est concernée aujourd’hui par cinq comités d’itinéraires majeurs.

Investissons aujourd'hui, dessinons demain