Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

grand_angoulême_krysalide_franck_giannelli
Temps de lecture 2 minutes
actualité

Saint-Michel, la Technopôle poursuit son évolution

territoire

Grand Angoulême - La Rochefoucauld - Porte du Périgord

La Région a accompagné financièrement la création d’EurekaTech, la technopole du Grand Angoulême dédiée à l’entrepreneuriat et à l’innovation en Charente.

Publié le jeudi 3 septembre 2020
  • #Économie territoriale
  • #Création d'entreprise
  • #Économie culturelle
  • #Cluster, Pôle compétitivité et Technopole
  • #Entreprise

Depuis deux ans, la Technopôle, située à Saint-Michel, près d’Angoulême, accompagne les porteurs de projets innovants. A EurekaTech, les entrepreneurs profitent d’un véritable encadrement. Une quarantaine de projets sont en cours. Ce point relais régional vient en aide aux start-up grâce à deux parcours bien précis.

Deux formules possibles

« Nous proposons d’intégrer EurekaTech soit en incubation, soit en pépinière, détaille Yannick Conseil, directeur de la structure. En incubation, les entreprises bénéficient de multiples conseils sur l’année qui précède le dépôt de leurs statuts. Ils profitent de l’ensemble des services que l’on met à leur disposition, comme des bureaux, des salles de réunion. Pour la formule « pépinière », les entrepreneurs ont déjà créé leur structure et réalisent du chiffre d’affaires. Nous les aidons à mobiliser leurs réseaux financiers, bancaires pour accélérer leur développement. Nous les conseillons également sur ce qui relève de la recherche de compétences, du recrutement. »

Montée en puissance

Dans les mois et les années à venir, la Technopôle devrait encore monter en puissance. « Nous Allons nous renforcer sur les spécificités du territoire, en lien avec les écoles charentaises, livre Yannick Conseil. C’est-à-dire que nous Allons particulièrement aider les entreprises du secteur culturel et créatif, en lien avec le Pôle Images, à Angoulême. Mais aussi dans le domaine des industries du futur, sur l’électronique et la mécanique, ainsi que dans le cognac. »

Les chiffres

Le budget : 319 700 € ;

Ouverture : 2018 ;

44 entreprises ou porteurs de projets innovants ont été accompagnées par la Technopôle en 2019.

Investissons aujourd'hui, dessinons demain