Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

La supérette de Oiron - CCT Thouarsais
Temps de lecture 2 minutes
actualité

Oiron voulait garder sa supérette

territoire

Thouarsais - Loudunais

Le commerce de centre-bourg était menacé. La ville à tout mis en œuvre pour le conserver.

Publié le mardi 9 juin 2020
  • #Économie territoriale
  • #Reprise d'entreprise

Petite commune d’un millier d’habitants, Oiron compte plusieurs commerces qui vivent notamment grâce aux 22 000 touristes annuels qui visitent le château. Au centre de ce tissu commercial, une supérette-tabac-presse de 177 m² dont les locaux n’étaient plus aux normes ; un magasin qui « souffrait d'un déficit d'image avec une façade commerciale dégradée et un fonctionnement précaire. Le cadre était également inadapté à un aménagement commercial », pointait une étude.

Commerces et logement

Afin de maintenir cette activité vitale, la mairie, la communauté de communes et l’Établissement public foncier Nouvelle-Aquitaine ont conclu une convention opérationnelle d’action foncière pour la revitalisation du centre bourg. L’EPF a ainsi pu procéder à l’acquisition du magasin et à sa déconstruction.

Le terrain libéré, la mairie a engagé la reconstruction d’un ensemble composé d’un commerce de 177 m², d’un second espace de vente de près de 50 m² et d’un logement de 76 m² au premier étage. Dans le même temps, les espaces extérieurs ont été repensés et réaménagés.

Nouveau gérant

Si l’ancien exploitant n’a pas souhaité repartir dans cette nouvelle aventure, la mairie a choisi le projet d’Annie Becquet qui a installé son enseigne Au marché d’Annie. Le petit espace de vente mitoyen a trouvé preneur auprès d’un restaurateur gastronomique. Après quasiment un an d’exploitation, la mairie est satisfaite de cette opération et des résultats enregistrés par la supérette.

Les chiffres

Budget : 700 000 € dont 30 000 € de financement Région ;

Durée des travaux : 12 mois ;

Date de livraison : juin 2019. 

 

 

Investissons aujourd'hui, dessinons demain