Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Saint-Germain-de-Confolens - S Laval - Charente Tourisme
Temps de lecture 4 minutes
article

Présentation de la Charente e Limousin

Le territoire de contractualisation Charente e Limousin regroupe les communautés de communes de Charente Limousine, Porte Océane du Limousin et Ouest Limousin. La communauté de communes Charente Limousine bénéficiait auparavant d’un contrat sur son seul périmètre tandis que les communautés de communes Porte Océane du Limousin et Ouest Limousin étaient rattachées au contrat de la Châtaigneraie limousine. Le territoire Charente e Limousin compte 87 communes et 73 000 habitants, pour une superficie de 2154,4 km².

Modifié le mardi 10 janvier 2023
  • #Politique contractuelle

Un territoire de projet essentiellement rural

Sur un plan économique, il représente environ 13 000 salariés et plus de 14 000 entreprises. Il est structuré autour de cinq pôles : Chasseneuil-sur-Bonnieure, Confolens, Terres de Haute Charente, Saint-Junien, Rochechouart. Les trois communautés de communes ont une interdépendance forte avec les agglomérations d’Angoulême et de Limoges. La commune de Saint-Junien constitue une polarité urbaine, qui influence l’ensemble du territoire Charente e Limousin. Ce territoire essentiellement rural constitue un pôle d’équilibre, dont les communautés de communes partagent de nombreuses caractéristiques communes.

Un territoire rural

Le territoire de contractualisation est majoritairement rural. On observe en effet une minorité du territoire qualifié d’urbain par l’INSEE, avec la ville de Saint Junien. Pour autant cette dernière reste considérée par l’État comme une petite ville, ayant 11 202 habitant.es. Les trois communautés de communes sont ainsi considérées comme un territoire peu dense.

Leur spécificité est d’être située entre deux agglomérations : Angoulême et Limoges, avec un bassin d’emploi qui s’étire le long de l’axe Angoulême – Limoges desservi par la RN141 (Route Centre Europe Atlantique) et le TER, laissant le territoire de la Communauté de communes Ouest Limousin le moins bien desservi. La Vienne constitue un axe majeur des territoires, on y retrouve les principaux pôles urbains et axes de communications qui longent le fleuve, marqués par une industrialisation ancienne.

Une vulnérabilité forte et des enjeux transversaux

Le territoire est classé en vulnérabilité socio-économique forte. Toutes les communes composant le territoire sont classées peu denses à très peu denses, à l’exception de la ville de Saint-Junien. Les trois intercommunalités partagent un bassin de vie rural, jalonné de centralités petites à moyennes : Saint-Junien, Confolens, Rochechouart, Chabanais, Terres de Haute Charente, Chasseneuil-sur-Bonnieure, Oradour-sur-Vayre.

Parmi les enjeux transversaux de ce territoire de contractualisation, il convient de citer :

  • La revitalisation des bourgs et centres villes, en termes de maintien et de modernisation des services et commerces de proximité comme d’offre d’habitat, pour le maintien de la population et l’accueil de nouveaux habitants.
  • L’enjeu des mobilités au sein du territoire et en direction des pôles urbains voisins,avec notamment la question de l’axe ferroviaire Angoulême-Limoges.
  • Le maintien et le développement des filières industrielles liées à la terre cuite, aubois et au carton et papier, notamment dans l’optique du renforcement de l’usage des matériaux à faible empreinte carbone dans la construction et l’emballage à l’échelle régionale.
  • Le développement de la filière cuir autour du pôle de production et de valorisation de Saint-Junien (projet de la Cité du Cuir).
  • L’offre de production agricole à destination de la consommation locale ou des bassins de consommations urbains voisins (Angoulême, Limoges), en appui sur les outils du territoire tels que l’abattoir de Confolens ou sur le projet de « potager municipal » de Saint-Junien (production maraîchère pour la restauration hors domicile).
  • L’installation et la transmission des exploitations agricoles au sein de ce territoire d’élevage.
  • La valorisation touristique et environnementale des Lacs de Haute Charente et du patrimoine géologique exceptionnel du territoire (astroblème de Rochechouart).

Investissons aujourd'hui, dessinons demain