Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Réaménagement du site ex-Wesper à Pons
Temps de lecture 6 minutes
actualité

À Pons, un site industriel fédère les énergies

territoire

Haute Saintonge

Dix entreprises développent leur activité depuis Pons, en Charente-Maritime sur le site de l'usine Wesper disparue en 2016. La Région Nouvelle-Aquitaine et les collectivités locales ont investi près de 2 millions d'euros pour réorienter cet outil vers l'artisanat et la petite industrie.

Publié le lundi 27 décembre 2021
  • #Économie territoriale
  • #Artisanat
  • #Particulier

« Nos carnets de commandes sont pleins ! Nous avions l'habitude de travailler avec deux mois de visibilité. Nous sommes passés à 8 mois de délais », assure Thierry Chicoine, l'un des cogérant d'Air Thermik, une société spécialisée dans la purification et la désinfection de l'air. Cette PME de 20 salariés a été fondée en 2016 à Pons (Charente-Maritime) dans les locaux de la société Wesper placée en liquidation judiciaire en 2015. Fondée près d'une siècle auparavant, cette entreprise investie dans la climatisation industrielle était une institution locale et employait encore une centaine de salariés. La disparition de la Wesper a été vécue comme un traumatisme par tout un territoire. Elle a conduit les collectivités locales à s'investir pleinement pour donner une seconde vie au site industriel de 6 hectares en déshérence. Elles ont décidé de réorienter cet outil économique vers l'artisanat et la petite industrie. Dix entreprises ont depuis rejoint l'aventure.

Les chiffres clés

Air Thermik s'installe

Air Thermik a été l'une des premières PME à s'engager sur le site pontois. « Nous avions besoin de grandes surfaces pour développer la société et les machines de la Wesper étaient trop coûteuses à déménager. Certaines pèsent plus de 100 tonnes », détaille Thierry Chicoine. Air Thermik débute alors avec quatre salariés, embauche rapidement des anciens de la Wesper et change radicalement de marchés. « Nous avons développé de nouveaux produits comme les centrales de traitement d'air ou des échangeurs de chaleur. L'ex-Wesper visait les marchés internationaux et hyper-concurrentiels, nous préférons les marchés plus modestes pour être plus réactifs et nous adapter à la demande des clients », expliquent Thierry Chicoine et Aurélien Couturier, le responsable du site.

Des coopérations entre voisins du site

Réaménagement du site ex-Wesper à Pons

En 2019, Air Thermik acquière 18 000 m² de terrains et 6100 m² de bâtiments pour pérenniser son activité. Sous la marque Wesper, elle diversifie depuis ses marchés dans la France entière, en Europe et désormais jusqu'en Afrique. Et la PME n'hésite pas à s'appuyer sur les savoir-faire de ses voisins comme l'entreprise TKM : « Lorsque nous avons des pièces à peindre, nous traversons la cour, abonde Aurélien Couturier. Ça simplifie forcément les choses et ça limite les frais de transport ». Cette entente s'est construite naturellement, explique-t-il. Ce que confirme Christophe Bérard, le directeur général de TKM : « Ces synergies sont très pratiques, on se rend service ! Nous travaillons aussi avec le traiteur Henriquet installé à côté ». Christophe Bérard s'est implanté sur ce site en 2017 et fabrique des tables médicales. « Nous sommes leaders sur le marché à destination des ostéopathes et travaillons également pour les kinés et étiopathes », précise cet entrepreneur.

Le développement est là

TKM emploie désormais 16 salariés contre 10 lors de son implantation à Pons et compte des noms prestigieux parmi ses clients : « Le PSG, l'Opéra de Paris, le Lido et plusieurs Creps, les centres de ressources, d'expertise et de performance sportive », énumère le directeur général qui propose également une prestation de peinture industrielle en complément de son activité principale. « Le développement est là. Nous avons atteint le million d'euros de chiffre d'affaires cette année », se félicite Christophe Bérard. À deux pas, une troisième entreprise Creuse elle-aussi son sillon : AD Koncept dirigé par Aurélien Doussoux. « Il s'agit d'un complexe dédié à la moto. Nous produisons des séries limitées pour les marques ou les concessionnaires », détaille ce passionné de mécanique.

Besoin de place

Entreprise Ad Koncept à Pons

Cette PME emploie 4 salariés et avait cruellement besoin de place pour développer son activité. « Lorsque nous préparons des motos, nous en recevons 30 à la fois, parfois 60, cela prend de la place », sourit Aurélien Doussoux qui a créé récemment à la demande de ses clients une réplique de la moto de Fabio Quartararo, le pilote français sacré en 2021 champion du monde de MotoGP. Aurélien Doussoux a débuté cette activité originale pour Yamaha avant de multiplier les prestations pour des pilotes et concessionnaires, puis de se faire un nom dans ce milieu. S'installer dans les locaux de l'ex-Wesper lui a permis « d'avoir pignon sur rue, d'ouvrir une boutique en plus de l'atelier et de proposer des concerts une fois par mois », précise le gérant. La proximité de l'autoroute est un plus non négligeable, insiste enfin Aurélien Doussoux : « Nos clients se trouvent principalement à Paris et en région PACA. Mais depuis Pons, ces distances ne sont pas un problème. »

Investissons aujourd'hui, dessinons demain