Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Gatine_C Lambert_Pays_de_Gatine
Temps de lecture 4 minutes
actualité

La Gâtine en vert et bleu

territoire

Gâtine

La Gâtine travaille à la reconquête de sa continuité écologique. Le territoire vient d’adopter le plan d’actions de sa trame verte et bleue.

Publié le mercredi 8 septembre 2021
  • #Biodiversité
  • #Environnement
  • #Particulier

Préserver la continuité écologique pour limiter l’érosion de la biodiversité, c’est l’enjeu des trames verte et bleue. Les vies animale ou végétale ne s’interrompent pas pour laisser passer une route ou un lotissement et reprendre un peu plus loin… Les milieux vivants sont fragiles et ont besoin d’être connectés. C’est pour préserver une biodiversité particulièrement riche que la Gâtine s’est lancée en 2018 dans la mise en place d’une trame verte (haies, cultures, forêt, pelouses sèches…) et bleue (cours d’eau, zones humides). Les trames verte et bleue sont un outil national qui répond aux objectifs européens de mise en place d’un réseau écologique et de la stratégie européenne sur la biodiversité.

Un travail en concertation

C’est le Pays de Gâtine qui s’est chargé de coordonner le travail d’observation et de concertation nécessaire à la démarche. Menée avec l’ensemble des acteurs de 82 communes du territoire et le soutien de la Région, le travail a été conduit en collaboration étroite avec le CPIE Gâtine Poitevine (centre permanent d’initiatives pour l’environnement), pour le volet d’animation et de mobilisation des acteurs, et l’association Deux-Sèvres nature environnement pour les études environnementales.

Forts potentiels biologiques

La Gâtine offre une mosaïque de milieux à très forts potentiels biologiques. 13 000 kilomètres de haies, 2 680 km de réseau hydrographique assurent l’évolution des espèces vivantes. La démarche fait écho à la création en cours d’un parc naturel régional porté par le Pays de Gâtine, à nouveau avec le CPIE et Deux-Sèvres nature environnement. L’objectif principal de la trame est de connecter, grâce à ce petit maillon gâtinais, deux grandes zones de bocage : la Bretagne et le Massif central.

Deux ans de rencontres

« Nous avons donc élaboré un plan d’action qui réponde le mieux aux enjeux de notre territoire » explique Camille Bévillon, chargée de mission au Pays de Gâtine. « Cela a été le travail de 2 ans, au cours desquels nous avons pu placer trois grands temps de construction et des échanges nombreux avec les différents acteurs. Les fiches actions ont été écrites avec chacun d’entre eux. » Les porteurs d’actions sont des structures aussi variées que la fédération des Cuma, l’association Prom’haie, la chambre d’agriculture et, les collectivités du territoire.

Plan d’actions

Une centaine d’actions a émergé des ateliers. Une profusion qui permet au Pays de garder « un vivier pour la suite » se félicite Camille Bévillon. « Nous nous sommes rendus compte qu’il y avait déjà beaucoup d’actions existantes à mettre en avant ou à développer. Et nous avons également aperçu certains manques et le besoin de coordination entre les actions. Le plan d’actions va organiser l’ensemble. » Adopté le 5 juillet, il compte finalement 55 actions labellisées trame verte et bleue et 6 actions de mise en œuvre et de suivi. Trois actions phares ont été dégagées par les acteurs : protéger les haies dans les documents d’urbanisme, produire un cahier des charges unique pour l’entretien des haies par les collectivités et engager une réflexion sur le paiement pour services rendus par l’activité agricole.

Les chiffres
  • Le budget : 37 878 € dont 30 000 € de financement de la Région ;
  • Durée des travaux : 2 ans ;
  • Livraison : été 2021 ;
  • 10 000 hectares de zones humides ;
  • 13 000 km de haies couvrent la Gâtine.

Investissons aujourd'hui, dessinons demain