Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Ferrocampus_projection_3d_ferrocampus
Temps de lecture 9 minutes
actualité

Ferrocampus se structure

territoire

Saintonge Romane

Projet unique en France, Ferrocampus est le futur pôle d’excellence européen dédié au ferroviaire. Ce centre d’expertise sera à la fois un pôle de formation, d’innovation et de transfert de technologie, basé à Saintes, en Charente-Maritime. Le projet est entré dans sa phase opérationnelle.

Modifié le lundi 13 décembre 2021
  • #Transports
  • #Recherche
  • #Éducation et formation

Un centre d'expertise ferroviaire

Ferrocampus, c’est l’idée d’un lieu unique en France, peut-être en Europe, dédié au ferroviaire », résumait le président de Région Alain Rousset en 2020. D’ici 2025 à 2026, un écosystème complet autour des activités ferroviaires - campus des métiers, centre de recherche, passerelle pour l’orientation et la reconversion - va voir le jour avec Ferrocampus à Saintes, en Charente-Maritime.

Lancé en 2020, après une année d’échanges avec les fédérations et acteurs clés de la filière ferroviaire en 2019, Ferrocampus doit devenir un centre d’expertise unique en Europe, particulièrement dédié aux « lignes de desserte fine des territoires ».

A Saintes, le lieu choisi pour accueillir cette technopôle du ferroviaire comporte 24000 m² de bâtiments dont 11000 m² à rénover. La mobilité durable et décarbonée sera au cœur de Ferrocampus. Le pôle intègrera un site dédié aux enjeux technologiques et à la digitalisation du transport ferroviaire bas carboné ; un autre site dédié aux enjeux des systèmes coopératifs et autonomes ; et enfin, un centre d'expertise national et européen pour la revitalisation des voies dites secondaires.

Les lignes de dessertes fines des territoires
Ces lignes représentent plus de 40% du réseau ferré national. Elles accueillent principalement des trains régionaux.

Ferrocampus, l'excellence ferroviaire à Saintes

Former aux futurs métiers du ferroviaire

Conçu pour et avec la filière ferroviaire française, Ferrocampus permettra ainsi à la Région de co-construire une offre de formation en parfaite adéquation avec les futurs métiers du secteur ferroviaire.

Projet pluridisciplinaire, Ferrocampus se situe à la croisée de plusieurs compétences régionales. Le pôle d’excellence est un grand projet structurant porté par la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (DATAR) de Nouvelle-Aquitaine. Ferrocampus fait également partie des actions régionales de soutien aux filières économiques, à l’emploi, à la formation et à l’orientation. Le projet relève aussi des compétences de la Région en tant qu’autorité organisatrice des transports.

Ferrocampus est désormais entré dans sa phase opérationnelle, avec, notamment, le début de l’acquisition du site, îlot par îlot, en 2022, et l’intégration du pôle dans les programmes d’investissements d’avenir (PIA) nationaux.

Les fondements de Ferrocampus
  • Un espace unique proposant une carte des formations complète (initiale, par apprentissage, en continu, par alternance).
  • Un lieu de recherche, d’expérimentations et d’innovations partagées, de "design thinking" entre grands groupes, PME, start-ups, étudiants, chercheurs.
  • Une offre mutualisée de plateaux techniques et de tests au service de la filière.
  • Un centre d’expertise dédié à l’exploitation des voies dites « secondaires » au service des Régions.
  • Des ateliers et des bureaux pour l’accueil et l’accompagnement d’entreprises.
  • Une vitrine pour valoriser les métiers du ferroviaire auprès de la jeunesse et du grand public.

Acquisition du site de Saintes et premiers travaux en 2022

L’une des spécificités du projet Ferrocampus réside dans le fait que les espaces du site de Saintes, classés dans le domaine public régional, seront la propriété exclusive de la Région Nouvelle-Aquitaine. Le protocole d’acquisition des espaces (appartenant à SNCF) a été voté lors de la séance plénière du 17 décembre 2020. Il s’agit maintenant de procéder à des cessions îlot par îlot. La Région Nouvelle-Aquitaine va pouvoir acquérir un vaste îlot du site (15 000 m²) afin d’accueillir les premières activités de formation et de recherche et développement. Les travaux de réhabilitation et de mise aux normes s’échelonneront sur les cinq années à venir.

De 2022 à 2025, le site sera acheté par îlots successifs. Pendant cette période, les travaux réalisés phase par phase permettront l’accueil des premières activités sur le site.

Photo Ferrocampus
Le projet d'aménagement du Ferrocampus à Saintes.

Ferrocampus dans les grands programmes d’investissements

Grand projet d’intérêt général, Ferrocampus s’intègre dans les programmes de politiques nationales et européennes pour la relance du secteur ferroviaire. La Région et ses partenaires ont décidé de candidater à plusieurs appels à projets lancés par l’Etat.

Appel à projets Campus des métiers et des qualifications

En juillet 2020, la Région et ses partenaires ont postulé à l’appel à projets Campus des métiers et des qualifications (CMQ), en y associant le lycée Palissy de Saintes. Cet appel à projets relève du programme national d’investissement d’avenir (PIA 3) « Territoire d’innovation pédagogique ». Le lycée Palissy de Saintes a été officiellement labellisé Campus des métiers et de qualification et l’association Ferrocampus a signé une convention de 10 ans avec la Banque des Territoires le 16 novembre 2021, pour la mise en œuvre de son offre de formation. Ainsi, les premières formations seront fléchées dès 2022 au sein d’un réseau d’établissements constitué autour du lycée Palissy. A terme, Ferrocampus pourra développer une offre de formations allant du niveau 3 (CAP) au niveau 7 (Bac+5), dans la filière ferroviaire.

Des projets de recherche et de développement

En avril 2021, l’Etat a lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI) dans le cadre du programme national d’investissement d’avenir (PIA 4). Cet AMI, dénommé CORIFER 21, a pour objectif de soutenir la recherche et le développement, pour transformer en profondeur la filière ferroviaire et répondre aux enjeux technologiques, de compétitivité et de transition écologique.

Plusieurs dossiers de candidatures associant la Région et Ferrocampus ont été déposés. Deux d’entre eux notamment, pilotés par SNCF Innovation et Thalès, représentent plus de 120 millions d’euros de programmes de recherche et d’innovation, dont une grande partie sera développée sur le site de Ferrocampus de Saintes.

Ces dossiers sont en phase finale d’instruction par l’ADEME (l’Agence de la transition écologique) pour une annonce attendue au début de l’année 2022 avec une mise en œuvre des premiers programmes avant l’été.

Ferrocampus - Les signataires adhérents au projet
Ferrocampus - Les signataires adhérents au projet
L'association Ferrocampus

L’association Ferrocampus, cellule de pilotage du projet créée en novembre 2020, réunit désormais près de quarante partenaires publics et privés. L’association a vu ses moyens financiers renforcés (par délibération du Conseil régional lors de la séance plénière du 13 décembre 2021) afin de se structurer et recruter pour assurer ses missions nouvelles, dont l’animation scientifique du pôle.

  • Organismes de formation : Systra ; Lycée Bernard Palissy à Saintes ; Estaca ; Eigsi ; Ensma ; Estia ; Institut de Soudure Industrie ; INP de Bordeaux ; Université de Bordeaux ; Université de La Rochelle.
  • Fédérations professionnelles : Fer de France ; Fédération des Industries Ferroviaires ; UIMM de Nouvelle-Aquitaine.
  • Opérateurs & réseaux et infrastructures : SNCF Réseau ; SNCF Voyageurs ; Liséa ; GRDF ; Colas Rail ; groupe Cassous / Aquitaine Rail.
  • Industriels et équipementiers : Alstom ; Bombardier ; Saft ; Serma Technologies ; Toray Carbon Fibers Europe ; KPNS ; SNFBO ; LGM - Consortium Training Center 4.0 ; Thalès ; Geosat ; Texelis.
Information en application de l'article L 2122-1-1 du Code général de la propriété des personnes publiques

« La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de créer un espace technologique dédié à la mobilité ferroviaire durable sur l'emprise de l'ancien technicentre de Saintes (17), propriété de la SNCF. Elle deviendra propriétaire d'un partie des emprises. Appartenant au domaine public de la SNCF, ce foncier transféré à la Région sera classé dans le domaine public régional.

La Région souhaite, dans ce cadre, susciter l'organisation de collaborations et partenariats avec des acteurs du monde industriel, de la recherche et de l'innovation, de la formation, pour offrir aux entreprises du secteur de la mobilité ferroviaire les ressources nécessaires à leur développement et l'élévation de leurs compétences. Ces acteurs sont invités à se regrouper au travers d'une ou plusieurs structures à même de faire des propositions de valorisation et de prise en exploitation de tout ou partie du site. Au regard des propositions qui lui sont faites, la Région confiera cette exploitation par mandat de service d'intérêt économique général, conformément aux règles des aides d'Etat. »

Investissons aujourd'hui, dessinons demain