Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Deux personnes se font face sur un bureau
Temps de lecture 5 minutes
actualité

CoWorcenx, tiers-lieu pour coworking rural

territoire

Haute Lande Armagnac

A Morcenx-la-Nouvelle, au cœur de la Haute Lande, un collectif de citoyens rêvait d’un tiers lieu en centre bourg. Porté par l’association Le Fier Lieu, le projet est devenu réalité avec la création du coWorcenx, un endroit où l’on travaille et où l’on se rencontre. Un carrefour créatif où se croisent les idées et naissent les initiatives.

Publié le lundi 11 juillet 2022
  • #Aménagement numérique
  • #Vie associative

Le coworking n’est pas réservé aux grandes villes. Si ces nouveaux modes de travail pullulent dans les agglomérations, on les voit aussi apparaître en zone rurale et le département des Landes ne fait pas exception. Ils s’appellent le Fish à Castets, la Smalah à Saint-Julien-en-Born, le Jeanot à Rion-des-Landes… tous sont des tiers-lieux abritant en leur sein, un espace collectif dédié au travail. A Morcenx, le CoWorcenx a ouvert ses portes en février 2020, après un long processus de gestation.

Dès 2015, le projet est apparu dans la ville de la Haute Lande. Malgré la présence de personnes motivées, des réunions publiques et une ambition affichée, l’idée n’a pu aboutir, faute de local. Trois ans plus tard, le dossier revient sur le tapis sous le bras de cinq habitants du pays morcenais. Le quintet forme alors une association baptisée Le Fier Lieu, dans l’optique de créer enfin cet espace de travail et de rencontres. Et cette fois, les planètes s’alignent et un bâtiment est trouvé pour héberger le futur espace de coworking.

Un espace neuf qui trouve ses marques

“C’est une ancienne partie de l’école communale, devenue un appartement pour instituteur, puis utilisée comme un dépôt dans les derniers temps”, raconte Philippe Grand, président de l’association Le Fier Lieu. Il a fallu de lourds travaux pour réhabiliter l’endroit, nécessitant un chantier au budget de 219 000 €, financé en grande partie par les subventions de la Région et de la communauté de communes. 

Résultat, un tiers-lieu flambant neuf qui s’étale sur deux niveaux. Au rez-de-chaussée, on trouve l’espace d’accueil et de convivialité (cuisine, café, salle de repos), un “fab lab” avec un atelier d’impression 3D et un bureau fermé pour ceux qui éprouvent le besoin de s’isoler. A l’étage, la superficie est occupée par un vaste espace de travail partagé, ainsi qu’une salle de réunion équipée d’un grand écran numérique. “Elle est utilisée par les organismes de formation, ainsi que par une entreprise qui réunit régulièrement ici ses collaborateurs disséminés aux quatre coins des Landes” précise le responsable des lieux.

Malheureusement, il faut avouer que le timing n’a pas vraiment aidé le lancement du CoWorcenx. A peine ouvert à la mi-février 2020, qu’il a dû fermer ses portes un mois plus tard. « Depuis, on a connu des hauts et des bas » liés à cette longue période d’incertitude causée par la crise de Covid-19, concède Philippe Grand. “Mais cela ne nous a pas empêché de poursuivre le développement”.

Un panel de membres très diversifié

Freelances, auto-entrepreneurs, salariés en télétravail, porteurs de projets… tous sont bienvenus dans ce lieu de lien social dont l’ambition est de dynamiser le territoire en créant des synergies. Aujourd’hui, l’association Le Fier Lieu compte une vingtaine de membres. Parmi eux on trouve des locaux comme une graphiste, une traductrice ou encore une jeune suivant une formation à distance. Mais il y a aussi des gens de passage, qui Viennent régulièrement au CoWorcenx lorsqu’ils sont de retour. “C’est le cas notamment d’un jeune vivant au Canada. Il est ici l’été et vient dans nos locaux la nuit pour travailler avec ses collègues d’outre atlantique". Une possibilité rendue possible par l’accès sécurisé avec carte, 24h/24h, 7j/7j.

On ne fait pas que travailler au CoWorcenx. Le croisement des esprits et des idées fait germer de belles initiatives pour animer le lieu. Ainsi, des expositions Viennent décorer les murs en accrochant de jeunes photographes landais. En ce moment, c’est le talentueux Rémy Paget Blanc qui est à l’honneur avec ses clichés accompagnés de poésies. D’ailleurs, parmi les projets à mettre en place dans les prochains mois figurent des cours de photo ainsi que des ateliers d’écriture.

Des idées parmi tant d’autres, pour ne pas cesser de faire bouillonner ce lieu qui commence à trouver sa place au centre-ville de Morcenx. Car non, définitivement, le coworking n’est pas réservé qu’aux grandes villes.

Investissons aujourd'hui, dessinons demain