Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

La cocotte-minute
Temps de lecture 3 minutes
actualité

Les tiers-lieux font réseau dans le Médoc

territoire

Médoc

Territoire rural en essor, le Médoc resserre les liens socio-économiques en appuyant les projets de tiers-lieux, via le PNR et avec le soutien de la Région.

Publié le mercredi 23 septembre 2020
  • #Aménagement numérique
  • #Vie associative
  • #Incubateur, Pépinière et Tiers-lieu
  • #Salarié

En milieu rural, les tiers-lieux constituent une plate-forme de rencontre et de coopération entre des professionnels géographiquement isolés, indépendants ou télétravailleurs, qui gagnent en qualité de vie en évitant les trajets pendulaires. Ils forment un vivier de compétences qui rend visibles les potentiels locaux et propose un catalogue de formations, soutenu par le Parc naturel régional, le fonds européen LEADER et la Région Nouvelle-Aquitaine via le contrat de dynamisation.

Lesparre, point de départ

Aujourd’hui, pas moins de dix tiers-lieux, fédérés en association, se déploient sur le territoire médocain, de Saint-Aubin à Montalivet. Ce mouvement, né à Lesparre avec la fondation de l’espace de coworking La Cocotte-Minute, en 2015, a lancé une logique de réseau, structurant le territoire, et s’est développé en un véritable maillage. Soutenu par la Coopérative des tiers-lieux et le Pays Médoc, puis le PNR Médoc fondé en 2019, ce projet durable de développement inclut des dimensions économiques mais aussi sociales, environnementales et touristiques. Le réseau Médoc tiers-lieux pemet de travailler et se former autrement grâce au réseau de compétences généré par les coworkers, sympathisants et adhérents des tiers-lieux médocains, eux-mêmes structurés en association.

Un réseau, des identités

Ainsi, à Lesparre, la Maison des consom’acteurs favorise une économie circulaire et locale, tandis que la librairie associative Mots & Merveilles fait aussi la part belle à la seconde main. Un Air de famille, toujours à Lesparre, soutient une parentalité active, pendant que, à Saint-Aubin-de-Médoc, A Lab’bonheur offre une réponse à la question des échanges intergénérationnels. De son côté, L'escale à Castelnau offre une réponse à la question de la formation, et à Lacanau et Montalivet, A l'ouest et Le Cube accueillent les surfeurs de l’Océan.
 

 

Les chiffres

Le budget : 204 042 € ;

Nombre de tiers-lieux ouverts sur le territoire depuis 2015 : 8 et 3 en projet.

Investissons aujourd'hui, dessinons demain