Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Deux hommes font du canoë sur une rivière arborée
Temps de lecture 4 minutes
actualité

Dans le PNR des Landes, les sports nautiques sont rois

territoire

Bassin d'Arcachon Val de l'Eyre

Le parc naturel régional des Landes de Gascogne constitue un espace naturel idéal pour de nombreuses pratiques physiques : la randonnée, le cyclotourisme, les activités équestres ou le VTT. Toutefois, les sports nautiques à la pagaie sont ici parmi les plus pratiqués, grâce à la Leyre.

Publié le mercredi 25 janvier 2023
  • #Sport
  • #Environnement

Depuis la Haute Lande jusqu’au bassin d’Arcachon, la Leyre s’étire sur près de 100 km du sud au nord du parc. Ce milieu protégé se découvre en canoë, pour des parcours à la demi-journée ou à la journée. Il est même possible de descendre La Rivière à travers une itinérance de plusieurs jours. La Leyre permet en outre la pratique du kayak, du canoë collectif, du stand up paddle (Sup) et, sur sa partie delta, du kayak de mer ou de la galupe, cette barque traditionnelle maniée à la perche par un guide bateleur.

Vue d'une rivière arborée depuis le bord

Un laboratoire à ciel ouvert

« Nous coopérons avec le comité régional Nouvelle-Aquitaine de la Fédération française de canoë-kayak depuis de nombreuses années, dans une logique de laboratoire à ciel ouvert », explique Frédéric Gilbert, en charge des filières de randonnée au parc des Landes de Gascogne. Avec un objectif affirmé : structurer les activités nautiques dans le respect de la biodiversité du parc naturel régional. Concrètement, la Leyre, site Natura 2000, a servi d’appui à la formation des moniteurs de canoë de rivière et de kayak de mer sur son delta et a permis d’expérimenter le concept de « sentiers nautiques ». Ce travail collégial a aidé à tracer des parcours adaptés à la découverte de la faune et de la flore, à intégrer des notions de développement durable dans les pratiques, à requalifier et à mieux intégrer les points d’embarquement et de débarquement de l’ensemble de l’itinéraire nautique. Le parc des Landes de Gascogne a aussi fortement contribué aux contenus des notions environnementales dans les « pagaies couleurs ». Ce dispositif, assuré par l’encadrement diplômé des clubs, permet aux licenciés d’acquérir des compétences attestées par cette forme de certification reconnue, à l’instar des étoiles pour les skieurs. Les pagaies couleurs vont du blanc au noir sur 6 niveaux. Elles permettent d'aborder la sécurité, la technique et la culture sportive et l'environnement.

Les gardiens des rivières

Des « gardiens des rivières » ont également vu le jour. Ce réseau est à l’initiative de la fédération française de canoë-kayak. Il s’agit de pratiquants reconnus par le comité qui assurent une veille active, très utile ici, sur la Grande Leyre. Les gardiens mènent notamment des actions de préservation et de connaissance du milieu. La Grande Leyre est cette partie de rivière longue de 55,4 km qui a bénéficié du label « Site Rivières sauvages ». Cet échange entre le parc naturel et le sport nautique se traduit aussi par l’accompagnement du PNR des Landes de Gascogne lors des manifestations sportives organisées sur la Leyre, et dans des initiatives comme les Rencontre(s) Itinérances nature, un week-end de formation aux randonnées en canoë, à pied, en vélo ou à cheval.

 
Le Label « site rivières sauvages »
Le Label « site rivières sauvages » est « un outil pour améliorer la protection et la conservation des rivières qui présentent un bon fonctionnement écologique. » Il prend en compte divers facteurs comme la préservation de l’écosystème, la gestion exemplaire, ou encore la volonté collective de préservation.

Investissons aujourd'hui, dessinons demain