Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Covid-centre ville Poitiers
Temps de lecture 4 minutes
article

Les conséquences économiques de la crise

Quel est l’impact économique de la crise sanitaire sur notre région ? C’est l’étude que poursuit depuis plusieurs mois la Datar régionale (délégation à l'aménagement et à l'attractivité du territoire). A travers une série de publications, elle s'attache à en montrer les conséquences sur l'emploi, l'activité, les secteurs économiques ou encore les zones d’emplois…

Publié le mardi 10 août 2021
  • #Économie territoriale
  • #Particulier

Depuis près d'un an, les services de la Région se penchent sur tous les indicateurs disponibles pour analyser l’impact de la crise que nous traversons sur les secteurs d’activités et sur les territoires.  La comparaison avec la précédente crise de 2008, les autres régions et le niveau national éclaire l’ensemble des résultats.

Ce sont les données de l’URSSAF, « les plus récentes et les plus précises dont on dispose », sur lesquelles se sont principalement appuyés les analystes. Disponibles depuis 1998, elles ont permis d’établir une comparaison avec les crises passées, notamment, celle de 2008.

Emploi : trajectoires et prévisions

BRO_DITP_ImpactEmploi

La dernière étude en date sur les conséquences de la crise questionne ses impacts sur l’emploi en France et en Nouvelle-Aquitaine, à différentes échelles géographiques.

En effet, la crise s’est répercutée de manière systémique sur le fonctionnement socio-économique des pays, des régions et de leurs territoires. Les destructions et les créations d’emplois par les entreprises ont fluctué de manière hétérogène en fonction des mesures sanitaires prises par les Etats, des fluctuations des conditions d’offre et de demande en produits et services et des plans de soutien mis en œuvre par les acteurs publics (Union européenne, Etat, Régions, collectivités locales).

Ainsi, l'étude apporte les premiers éléments de réponses aux questions suivantes :

  • Quelle est l’évolution pour l’emploi salarié privé en France, en Nouvelle-Aquitaine et dans les territoires depuis le début de la crise ?
  • Quelles sont les régions et les territoires les plus et les moins impactées, et pour quels secteurs ?
  • Quelles sont les trajectoires de croissance des territoires français et néo-aquitains depuis début 2020 ?
  • Quelles sont les prévisions sur le niveau et la variation de l’emploi pour la fin de l’année 2021 ?
  • Quelles régions et territoires auront probablement retrouvé ou dépassé le niveau d’avant crise à la fin de l’année ? »

Pour aller plus loin : les données de l'étude

Le bilan de l'année 2020

Cette nouvelle note sur les conséquences économiques de la crise sanitaire en Nouvelle-Aquitaine dresse le bilan complet de l'année 2020. Elle analyse l’impact de la crise en exploitant des données beaucoup plus fines que précédemment, géographiquement (données à l’EPCI) et sectoriellement (NAF732).

Premières études sur la crise

Une première note des services de la Région a  mobilisé les données sur l’emploi privé hors agriculture. Elle analyse l’impact économique de la crise sur les territoires (Régions et zones d’emploi) jusqu' à la fin juin 2020. 

Elle montre que notre région a été une des moins touchées par la crise bien que le « choc [soit] trois fois plus violent qu’en 2008-2009 » avec la crise des subprimes qui avait durablement affecté l’économie mondiale.


Une deuxième note analyse l’évolution de la situation économique suite à la reprise du troisième trimestre de 2020.
Enfin, une troisième note, réalisée de manière collaborative au sein du groupe « Etudes et prospective territoriales » de Régions de France, analyse l’impact économique de la crise sur les Régions et les zones d’emploi entre fin décembre 2019 et fin décembre 2020. Retrouvez ici l’ensemble de ces études, ainsi qu’une synthèse de la deuxième note. 

Investissons aujourd'hui, dessinons demain