Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Adour_Landes_Oceanes_Solibat_IS_Architecte
Temps de lecture 5 minutes
actualité

Soli’Bât : insertion sociale et réemploi

territoire

Adour Landes Océanes

Porté par l’association Les Compagnons bâtisseurs Nouvelle-Aquitaine, le projet Soli’Bât consiste à récupérer et à vendre des matériaux de réemploi du bâtiment à destination d’un public ciblé.

Publié le lundi 19 décembre 2022
  • #ESS
  • #Économie circulaire
  • #Entreprise
  • #Particulier

Réceptionné en février 2022, le bâtiment neuf de la future plateforme Soli’Bât de 600 m2 de Saint-Martin-de-Seignanx, dans les Landes, n’a été livré qu’aux deux tiers de sa construction. Ce n’est pas une anomalie, mais une volonté des Compagnons bâtisseurs Nouvelle-Aquitaine. L’association qui pilote ce projet, à la croisée de l’économie circulaire, sociale et solidaire, a ainsi réduit le coût global de l’investissement. Elle a profité de cette fin de chantier pour former des travailleurs en parcours d’insertion et a utilisé des matériaux de réemploi, conformément à sa raison d’être, comme l’explique son président, Jacques Alvarez : « Nous croyons fermement à l’insertion sociale par l’habitat. C’est la raison pour laquelle nous formons des publics en réinsertion aux métiers du bâtiment et que nous accompagnons des foyers dans des actions d’auto-réhabilitation de leur logement. Soli’Bât, centré sur la question du réemploi des matériaux du bâtiment, s’inscrit parfaitement dans cette logique en apportant une dimension environnementale. »

Les compagnons bâtisseurs de Nouvelle-Aquitaine

Cette structure d’insertion par l’activité économique (SIAE) regroupe 250 adhérents bénévoles, 50 salariés permanents et 50 salariés en insertion. Parmi ses activités, elle intervient depuis 2007 dans le champ de la formation professionnelle à travers des « découvertes métiers » et des formations qualifiantes construites essentiellement sous le format de « chantiers formation ».

Les compagnons bâtisseurs de Nouvelle-Aquitaine

Lutter contre le gaspillage

La France enregistre chaque année plus de 40 millions de tonnes de déchets du bâtiment. Parmi eux, on compte une partie de matériaux neufs que Soli’Bât s’applique à récupérer auprès de grandes surfaces de bricolage, sous forme de dons. Sa plateforme sert donc de lieu de stockage et de commercialisation de ces produits proposés à des prix bradés, soit une réduction de 60 à 80 % de leur prix de vente initial. Les bénéficiaires sont des personnes fléchées par des acteurs sociaux : CCAS des communes, associations partenaires, etc.

Doté d’une capacité de 114 palettes, le « magasin » du bâtiment de Saint-Martin-de-Seignanx offre à des foyers aux faibles ressources la possibilité de s’inscrire dans une démarche de rénovation de leur habitat, tout en concourant au réemploi de matériaux dans une logique de circuit court. Mais le dispositif présente une autre vertu. Huit salariés en parcours d’insertion étaient en cours de recrutement au printemps 2022, pour travailler sur la plateforme landaise dans le cadre d’un CDDI. L’occasion pour eux de découvrir différents métiers (logistique, reconditionnement, vente…) et de s’y former grâce à un encadrement de terrain assuré par les professionnels de l’association. « À terme, 30 à 40% de notre chiffre d’affaires devraient résulter des ventes de la plateforme. Notre autre ressource résulte des travaux de déconstruction et de second oeuvre que nous réalisons à travers les chantiers qui nous sont confiés », souligne le président des Compagnons bâtisseurs Nouvelle-Aquitaine. Soli’Bât, dans les Landes, devrait faire des émules. Un projet de plateforme est ainsi à l’étude dans les Pyrénées-Atlantiques l’an prochain, en collaboration avec l’association IDRE (Interprofessionnelle de la déconstruction et du réemploi) de Pau.

 
Le CDDI
Le contrat à durée déterminée d’insertion (CDDI) est ouvert aux personnes au chômage et rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières. Il ne peut pas excéder 24 mois.
Les chiffres

Le projet Soli'bât rayonne à l'échelle des 4 intercommunalités du Pays Adour Landes Océanes : MACS, Grand Dax, Pays d'Orthe et Arrigans et Seignanx. « Au départ du projet, l'étude de faisabilité a fait apparaître un fort engouement et montré la pertinence de l'implantation, là où se développe le plus la construction, concentrant 80 % des acteurs landais du BTP et un secteur de l'économie sociale et solidaire (ESS) en fort développement », note Jacques Alvarez. Parmi les signataires engagés avec Soli'bât, on retrouve entre autres la Capeb des Landes, une quarantaine d'entreprises et fournisseurs, et côté acheteurs, une quinzaine d'associations ou bailleurs (XL Habitat, Secours catholique, populaire...).

Quel soutien régional ?

Le projet Soli’Bât représente un budget total de 717 000 euros, dont plus de 300 000 euros apportés par la Région. Au-delà de sa vocation sociale et de soutien dans les territoires, ce financement s’inscrit pleinement ici, par son volet « réduction des déchets », dans la feuille de route Néo Terra de transition écologique en Nouvelle-Aquitaine. À ce titre, la plateforme assurera la traçabilité du tonnage des matériaux « entrants » et « sortants » et calculera l’économie obtenue en termes d’empreinte carbone.

Investissons aujourd'hui, dessinons demain