Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Marais de Brouage - CDT Charente-Maritime
Temps de lecture 2 minutes
actualité

Brouage : Préserver la richesse du marais

a-imageCard territoire

Marennes Oléron - Rochefort Océan - Royan Atlantique

Partager

Le Grand projet du marais de Brouage vise à protéger et valoriser ce milieu d'exception, notamment en développant l'élevage extensif de bovins.

Publié le mercredi 15 avril 2020
  • #Environnement

Cette zone humide s'étend sur plus de 16 000 hectares, dans un dédale morcelé de canaux, de marais salants et de prés humides. Classé Natura 2000, le marais de Brouage est un milieu d'une grande richesse écologique, bénéficiant d'une biodiversité d'exception. Pour valoriser ce vaste espace naturel, la Communauté de communes du Bassin de Marennes (CCBM) et la Communauté d'agglomération Rochefort Océan (CARO) ont formalisé une entente intercommunautaire en 2017.

« Viande de qualité »

De cette démarche collective est née le Grand projet du marais de Brouage. Sa clé de voûte étant le développement de l'élevage extensif bovin, qui fait l'objet d'une expérimentation pour assurer sa pérennité. « Sans l'élevage, il n'y aurait pas de maintien de ces paysages. Cela contribue à l'entretien du marais, mais aussi à avoir une viande de qualité qui peut être distribuée dans les circuits courts », explique Rémi Decoster, directeur général adjoint de la CARO. 

Association foncière pastorale

Mais pour les éleveurs, la situation est compliquée en raison du morcellement du foncier et des problématiques liées à la gestion hydraulique. « C'est pourquoi une association foncière pastorale (AFP) a été mise en œuvre, c'est d'ailleurs la première de France en zone humide », ajoute Rémi Decoster. Dans cette opération, la Région apporte son soutien financier à deux postes : un chargé de mission pour la gestion de cette association, rattaché à la CARO, et un poste d'animateur auprès des éleveurs, rattaché à la CCBM.

 

Une ambition de la Région, des bénéfices pour les territoires

Investissons aujourd'hui, dessinons demain